Homard a volonte Sophie I Gagnon Graffici

Homards à volonté | Par Sophie I. Gagnon, Graffici.ca

19Juin

Avez-vous reçu le Graffici de juin? Dans la rubrique « J’ai essayé », en page 19, on y trouve un superbe article de Sophie I. Gagnon relatant son expérience à bord de L’Omirlou.

Homard à volonté Sophie I. Gagnon Graffici photo 2

Homards à Volonté | Par Sophie I. Gagnon sur Graffici.ca

En remplacement du coq, c’est le chant du homard qui m’a réveillée en ce matin embryonnaire de la fin mai. À 3 h 45, j’étais postée au quai de Bonaventure, telle une soldate attendant fébrilement le signal du sergent homardier pour embarquer dans la tranchée flottante.

« Une fine bruine glaciale tombe, m’indiquant que j’ai bien fait de ressortir mes combines de ski et ma tuque qui commençaient juste à estiver. Le capitaine Sylvain Arsenault m’attribue une tenue de combat du parfait pêcheur. Je me fonds dans la joyeuse troupe composée de cinq autres loups de mer, comme dans une carte postale clichée de la Gaspésie.

Le vrombissement de L’Omirlou nous mène vers l’horizon bleui par un rayon qui tente de soulever la couette nuageuse. Le moteur prend une pause devant une première bouée où le treuil fera émerger la première corde à linge à crustacés reliée à une bouée jumelle quelque six casiers plus loin. Comme au bingo, le numéro flottant est « callé » et sera coché sur une carte fabriquée de bois, assurant ainsi le suivi des lignes gagnantes «dégreyées » de leurs gros lots à carapace.

De peur de diminuer la cadence qui a vite accaparé la meute aux gants de caoutchouc, j’observe en retrait chacune des tâches. Un brin de confiance me pousse à intégrer graduellement la chaîne des fourmis pêcheuses en commençant par la dernière étape qui semble facile, l’étiquetage. Un médaillon de plastique indiquant le fond de mer natal est attaché sur un avant-bras de chacun des rescapés qui me regardent comme des chatons d’animalerie. Je tombe presque sous leur charme jusqu’à ce que je lutte pour stabiliser la bête qui gigote de ses multipattes tout en jouant au yoyo avec sa queue qui roule et déroule alors que je tente simplement d’entrer la tige de l’attache dans un œillet qui semble rapetisser tel le chas d’une aiguille. Le passeport péniblement émis, doublé d’un baptême de mots sacrés, l’acrobate des mers sera mis dans un bac de transport avec l’élan d’une Mad Dog Gagnon crispée. »

[…]

Article complet : http://www.graffici.ca/media/archives/40_GRAFFICI_JUILLET_2014_LR

 


À Propos de L’Omirlou  :

LOmirlou-Excursions

 

Prêt pour une excursion de pêche en mer?

Rendez-vous à Bonaventure, en Gaspésie, montez à bord de L’Omirlou et vivez une journée dans la vie d’un pêcheur côtier.

D’avril à septembre, les membres d’équipage de L’Omirlou pratiquent la pêche commerciale de plusieurs espèces, dont le homard, le hareng, la plie, le maquereau, et le crabe commun. L’équipage pratique également la pêche sportive aux flétans et maquereaux en plus d’offrir le gîte et le couvert aux clients des excursions.

En savoir plus

LEAVE A COMMENT