Baie-des-Chaleurs : À la pêche au pêcheur! Par Anne Pélouas

13Mai

Baie-des-Chaleurs : La fois où L’Omirlou a fait la couverture du « cahier voyages » du Journal Le Soleil!

 

Baie des Chaleurs Peche au Pecheur Le Soleil Anne Pelouas

ANNE PÉLOUAS

Le Soleil

Manger du homard, c’est bien, mais partir en mer avec un pêcheur, c’est mieux. Surtout avec un Gaspésien de la baie des Chaleurs!

« Il est à peine 4h quand L’Omirlou quitte dans la nuit noire le quai de Bonaventure. À la barre du petit bateau de pêche, Sylvain Arsenault est sérieux comme un pape pour sortir du havre, avant de filer plein sud dans la baie des Chaleurs. En ce petit matin des derniers jours d’avril, la baie porte bien mal son nom. Il fait moins deux degrés sans les facteurs vent, humidex et humanoïde tiré trop tôt de son sommeil… «Habille-toi très chaud, m’avait prévenue le capitaine la veille. On approche de la pleine lune, avec grandes marées et températures froides.» Tenue hivernale et imperméable requis, donc, car le temps s’annonce incertain. Tellement que Sylvain Arsenault ajoutait que je me lèverais peut-être pour rien à 3h, car il ne pourrait m’embarquer si le temps était trop mauvais!

Les harengs d’abord

C’est donc avec un grand soulagement que je monte à bord du bateau. Lorsqu’il s’éloigne des lumières de la route et du village, la mer est presque d’huile. Dans la cabine vaguement chauffée, Sylvain semble se détendre un peu. Nous y sommes trois, avec son aide-pêcheur, Guillaume Babin. Première étape du voyage : aller relever des filets de hareng à cinq milles marins des côtes.

En attendant, le capitaine se raconte : 20 ans de métier, deux mois de préparatifs au printemps, la pêche au hareng pour commencer la saison, puis celle du homard qui dure 10 semaines; le maquereau qui prend le relais, avec le crabe commun qu’on pêche plus au large jusqu’en octobre… Sylvain a ajouté en 2009 une corde à son arc en organisant des excursions «métier-pêcheur» pour ceux qui veulent vivre en direct l’expérience de la pêche côtière… quitte à se lever avant l’aurore! »

[…]

Lire la suite sur le site du Journal Le Soleil

 


À Propos de L’Omirlou  :

LOmirlou-Excursions

Prêt pour une excursion de pêche en mer?

Rendez-vous à Bonaventure, en Gaspésie, montez à bord de L’Omirlou et vivez une journée dans la vie d’un pêcheur côtier.

D’avril à septembre, les membres d’équipage de L’Omirlou pratiquent la pêche commerciale de plusieurs espèces, dont le homard, le hareng, la plie, le maquereau, et le crabe commun. L’équipage pratique également la pêche sportive aux flétans et maquereaux en plus d’offrir le gîte et le couvert aux clients des excursions.

En savoir plus

LEAVE A COMMENT